"66 millions de procureurs": Jadot appelle Macron à user de "l'intelligence collective"

L'eurodéputé Yannick Jadot a souligné vendredi la nécessité de "l'intelligence collective" plutôt que "la prétention d'un seul" dans la gestion de la crise sanitaire, au lendemain des propos d'Emmanuel Macron fustigeant "66 millions de procureurs" en France. Critiquant un "mode de gestion de la crise très solitaire", Yannick Jadot a appelé sur France 2 à réunir "autour du conseil scientifique les grands élus locaux, le patronat, les syndicats, les forces politiques" et à "partager les informations": "plutôt que la prétention d'un seul, il faut l'intelligence collective", a-t-il plaidé. Dans une allusion aux nombreuses critiques sur cette gestion par le gouvernement, le chef de l'Etat a regretté jeudi la "traque incessante de l'erreur" en France, devenue selon lui "une nation de 66 millions de procureurs", des propos qui ont suscité de vives réactions dans les rangs de l'opposition, de la gauche à l'extrême droite.

"66 millions de procureurs": Jadot appelle Macron à user de "l'intelligence collective"
L'eurodéputé Yannick Jadot a souligné vendredi la nécessité de "l'intelligence collective" plutôt que "la prétention d'un seul" dans la gestion de la crise sanitaire, au lendemain des propos d'Emmanuel Macron fustigeant "66 millions de procureurs" en France. Critiquant un "mode de gestion de la crise très solitaire", Yannick Jadot a appelé sur France 2 à réunir "autour du conseil scientifique les grands élus locaux, le patronat, les syndicats, les forces politiques" et à "partager les informations": "plutôt que la prétention d'un seul, il faut l'intelligence collective", a-t-il plaidé. Dans une allusion aux nombreuses critiques sur cette gestion par le gouvernement, le chef de l'Etat a regretté jeudi la "traque incessante de l'erreur" en France, devenue selon lui "une nation de 66 millions de procureurs", des propos qui ont suscité de vives réactions dans les rangs de l'opposition, de la gauche à l'extrême droite.