Connect with us

Occitanie

« Nous avons réussi l’opération militaire »

Publié

le

L’interview d’Emmanuel Macron par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin dimanche soir a commencé par la question syrienne, quelques jours après les frappes menées par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Le président de la République a justifié dimance les frappes en Syrie, effectuées samedi matin par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne. Selon lui, l’utilisation présumée d’armes chimiques à Douma, dans la Ghouta orientale par le régime de Bachar el-Assad justifiait une telle action.

Interrogé par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, il a d’abord rendu hommage aux soldats qui ont mené l’opération.

« Nous avons réussi l’opération sur le plan militaire » en Syrie, a-t-il affirmé dimanche. « Ses capacités de production d’armes chimiques ont été détruites », a-t-il ajouté. Il a assuré que « c’est la communauté internationale qui est intervenue », en réponse à une question sur la légalité des frappes sur le plan du droit international.

Il a tenu à mettre en avant que la Syrie et la Russie avaient reconnu « qu’il n’y avait pas eu de victime ».

La question du respect de l’ordre international

Emmanuel Macron est revenu ensuite sur la décision de frapper la Syrie : « Cette décision a été prise, sur le principe, dès dimanche dernier, après les premières identifications d’armes chimiques. Elle est conforme aux engagements que nous avions pris. Nous avons obtenu par nos services et les services de nos alliés des preuves que des armes chimiques avaient été utilisées. Nous avons obtenu la preuve que ces armes pouvaient être attribuées au régime syrien. C’est ce qui nous a conduit à conduire cette intervention », affirme-t-il.

Interpellé sur la capacité de la France à réellement jouer le rôle de « gendarme du monde », le président de la République a rejeté le risque d’accroître le désordre mondial. Le président a ensuite souligné que la Syrie ne s’est pas conformée au droit international sur les armes chimiques.

L’absence d’accord de l’ONU pour mener les bombardements, Emmanuel Macron la justifie par le « blocage constant des Russes ».

Pas de guerre déclarée à Bachar al-Assad

Peut-on obtenir la paix en faisant la guerre ? Cette fois, c’est Jean-Jacques Bourdin qui pose la question à Emmanuel Macron. «  On n’obtient pas la paix en faisant des bombardements. La France n’a pas déclaré la guerre au régime de Bachar el-Assad. Nous avons œuvré pour que le droit international ne soit plus violé, ainsi que les résolutions de l’ONU », répond le chef de l’État.

Emmanuel Macron s’est également d’avoir séparé à cette occasion la Turquie et la Russie. Ankara a en effet tenu à marquer son soutien à ces frappes samedi.

Source : https://www.ouest-france.fr/monde/syrie/frappes-en-syrie-emmanuel-macron-nous-avons-reussi-l-operation-militaire-5698636



Top News

fr French
X