Connect with us

Occitanie

Emmanuel Macron. Pas de nouvel impôt, mais vers une deuxième journée de solidarité

Publié

le

Lors de son interview avec Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin dimanche soir, le président de la République est revenu sur les questions de la fiscalité. Il promet qu’il n’y aura pas de nouvel impôt. Mais sur le financement du troisième âge par l’État, il n’écarte pas l’idée d’une deuxième journée de solidarité.

Emmanuel Macron a assuré dimanche que la fiscalité n’augmenterait pas en France durant son quinquennat et que le gouvernement ne créerait pas de nouvel impôt, ni local ni national.

« Il n’y aura pas de création d’un nouvel impôt local, ni d’un impôt national, il n’y aura pas d’augmentation de la pression » fiscale d’ici à 2022, a déclaré le président de la République sur BFM TV/RMC/Mediapart.

« Aujourd’hui nous devons refondre en profondeur notre fiscalité locale. On va la recomposer pour la répartir entre les communes, les départements et les régions », dit-il. « Oui, on leur a demandé un effort pour pouvoir justement réussir à baisser les cotisations sociales salariales de tous les travailleurs de France pour que le travail paye mieux », explique le président.

Deuxième journée de solidarité : « Je ne suis pas contre »

Emmanuel Macron a considéré qu’une deuxième journée travaillée non-payée pour financer la dépendance était « une piste intéressante » et qu’il n’était « pas contre » cette idée déjà évoquée jeudi par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

« C’est une piste », a indiqué le président de la République. « Est-ce que ça a bien marché la dernière fois ? Je ne suis pas contre, je pense que c’est une piste intéressante, il faut le regarder », a-t-il ajouté, en estimant que « ça (pouvait) être une option ». La première journée avait été instaurée après la canicule de 2003

Source : https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-pas-de-nouvel-impot-mais-vers-une-deuxieme-journee-de-solidarite-5698677



Top News

fr French
X