Connect with us

Occitanie

un derby au parfum de revanche… et de Ligue 1

Publié

le

L’un veut accrocher les playoffs, l’autre envisage encore l’accession directe en Ligue 1. Plus qu’un derby, voilà un match crucial dans la course à la montée. Ce duel entre Brest et Lorient vaut de l’or.

Brestois et Lorientais ont regardé attentivement les résultats du week-end en Ligue 2 : la défaite surprise de Nîmes face à Sochaux, l’irrésistible série de l’AC Ajaccio, le revers du Paris FC contre Reims, les victoires de Clermont et Châteauroux, qui s’accrochent comme des damnés au haut du tableau…

Chacun en a tiré ses conclusions. Quatrième (56 points), Lorient peut encore rêver de l’accession directe, à condition de gagner ce soir à Brest (8e, 51 points), pour qui ce match s’apparente à un quitte ou double. En tout cas, il peut constituer un vrai tournant pour les deux équipes, qui s’étaient livré une superbe opposition à l’aller, remportée par les Morbihannais (4-2).

Brest veut y croire

Anthony Weber l’a lâché dans un sourire, après le succès engrangé contre Valenciennes (3-1), il y a dix jours : « Les journalistes nous enterrent souvent un peu trop facilement, mais on est là. On n’a jamais forcément douté. Sur cinq matchs, il peut se passer encore beaucoup de choses ». Brest court toujours après la cinquième place, qui lui offrirait des playoffs. Et, à quatre points de Clermont, il ne sera pas largué, même en cas de revers ce soir. Les Finistériens ont payé pour le savoir : faire la couse en tête ne garantit rien. L’an passé, les Brestois, si longtemps leaders, quasiment tout le temps sur le podium, avaient flanché dans le money-time. Vivre caché, à l’affût, « c’est sans doute un peu plus facile », admet l’entraîneur brestois, Jean-Marc Furlan.

Brest aimerait sortir du bois ce soir, sprint final lancé. « Oui, si on gagne ce match, on pourra penser à quelque chose de bien », sait Jean-Charles Castelletto. Et Gautier Larsonneur d’appuyer : « Le classement donne encore un peu plus de relief à ce match, qui aura une grande influence sur la fin de saison. Il va nous orienter sur ce qu’on peut espérer pour la suite, même si rien ne sera fini en cas de défaite. On prend ce rendez-vous avec beaucoup de légèreté, car on n’a pas grand-chose à perdre. » Car la tâche est ample côté brestois : « Lorient ? C’est le maillon fort de Ligue 2, rappelle Furlan. Avec le groupe qu’ils ont, en Ligue 1 ils seraient tranquilles ».

Lorient regarde devant

Sur une bonne série de cinq victoires en six matches, les Merlus, vainqueurs du Paris FC il y a dix jours (2-0), ont accueilli d’un bon œil le revers de Nîmes, vendredi. Une victoire chez le voisin placerait le FCL à quatre points du troisième, l’AC Ajaccio, et à cinq des « Crocos », que les Morbihannais iront défier dans dix jours.

Mickaël Landreau, qui parle de « super match à jouer », a de l’espoir : « Tant que c’est encore jouable, on y croit, dit l’entraîneur des Merlus, qui garderaient leur quatrième place en cas de défaite, ce soir, mais abandonneraient leurs ambitions de montée directe. À l’heure actuelle, on ne peut pas aller chercher Nîmes. Dans trois ou quatre matches, on verra. » Avant d’ajouter : « On procède étape par étape. Notre objectif, c’est d’essayer d’être troisième. Et puis s’il y a une opportunité d’être deuxième, on la saisira. On se prépare à toutes les options. »

Un parfum de revanche

L’attaquant du FCL Pierre-Yves Hamel avait torturé ses potes à l’aller. Lui, le Finistérien, qui pour sa première titularisation en Ligue 2, s’était offert un doublé. Et Brest avait fini par flancher (4-2). Non sans lutter. « On avait fait jeu égal, mais ils nous avaient dominés sur le talent », rappelle Furlan. Celui, notamment, d’un Bouanga un peu plus dans le dur en ce moment. Mais Brest avait eu des opportunités, celle d’un 0-2 notamment, ou d’un retour à 3-3. « J’étais très colère, se remémore Jean-Marc Furlan, car on a manqué les moments du match où ça aurait pu basculer ».

Un derby sans les Ultras brestois

La rencontre se jouera sans les Ultras brestois, fâchés contre le traitement du club à leur égard. Mais dans un stade plein. « Ça fait longtemps qu’on n’a pas connu un derby comme ça à Brest », sourient Gautier Larsonneur et Brendan Chardonnet. Gaëtan Belaud promet « un match un peu fou comme à l’aller. Dommage qu’il ne se joue pas un samedi après-midi ». En talent individuel, Furlan voit un Stade brestois un ton en dessous de l’adversaire, mais sait par expérience qu’« un derby, ça nivelle les valeurs ».

Les Merlus, eux, seront à bloc. Hier, ils ont été encouragés par une centaine de supporters à l’entraînement, dont une cinquantaine d’Ultras qui ont fait craquer des fumigènes et déployé la banderole suivante : « Pas le moment d’abandonner, faut tout donner ! » Ils seront 400 dans le parcage visiteur, ce soir. Et espèrent ne pas revenir avant un bon moment à Francis-Le Blé.

Suivez le direct de l’événement

lundi 16 avril

08h44

Brest – Lorient : 0-0

 

Source : https://www.ouest-france.fr/sport/football/ligue-2/direct-ligue-2-suivez-brest-lorient-5700873



Top News

fr French
X