Connect with us

Occitanie

Rennes. Le centre de lutte contre le cancer Eugène-Marquis plébiscité par ses patients

Publié

le

Le centre rennais est sur le podium des établissements français de lutte contre le cancer en termes de satisfaction des patients. Les trois-quarts le recommanderaient à des malades. Le fruit d’une politique de prise en charge globale où l’humain est aussi bien pris en compte que la maladie.

« Soigner c’est aussi prendre soin de nos patients. Ce n’est pas que guérir », affirme le professeur François Guillé, directeur général du centre de lutte contre le cancer Eugène-Marquis, à Rennes. Une phrase à laquelle toute son équipe adhère.

20 000 patients passent chaque année par le centre. « Le cancer est une maladie qui atteint le patient, mais qui a aussi des répercussions sur son entourage et sur de nombreux aspects de sa vie », poursuit le professeur Guillé. « C’est aussi une maladie qui s’inscrit dans la durée. On ne vient pas ici pour se faire opérer et ensuite on rentre chez soi et on oublie. Là, on parle souvent de mois de traitements qui sont parfois difficiles. » D’où la politique de prise en charge globale du patient.

Précurseur sur les soins de support

« On s’occupe bien évidemment de sa maladie, mais on fait aussi intervenir des socioesthéticiennes, des psychologues, des nutritionnistes C’est ce que l’on appelle les soins de support et ils sont tout aussi importants que le reste. On accueille le patient dès son arrivée et surtout on continue à le suivre, même rentré chez lui.» Sur ce point, le centre Eugène-Marquis a été précurseur en intégrant ces soins de support depuis dix ans déjà et en essayant de les améliorer sans cesse.

Le professeur François Guillé, directeur général du centre de lutte contre le cancer Eugène-Marquis. | OUEST-FRANCE

Ce n’est donc pas un hasard si l’établissement rennais est monté sur le podium du classement de la satisfaction de ses patients, selon une étude indépendante, menée par l’institut Scope Santé. « Nous avons obtenu 79% de satisfaction client », se félicite le professeur Guillé. Et à la question, « recommanderiez-vous cet établissement de santé à vos amis ou membres de votre famille s’ils devaient être hospitalisés pour la même raison que vous? » Eugène-Marquis, recueille 72 % de « oui, certainement ». Là encore, il se situe dans le haut du panier des établissements français de la spécialité.

Investissement dans la télémédecine

« Ces résultats nous confortent dans notre travail et nous continuons, poursuit le directeur général. Aujourd’hui, la très grande majorité de nos chambres sont à lit unique et nous avons changé de prestataire pour nos repas. » Un point qui n’est pas négligeable. « Manger est l’un des plaisirs de nos patients et c’est vrai qu’à l’époque des barquettes réchauffées au micro-ondes, nous n’étions pas à la hauteur. Nous avons choisi, aujourd’hui, le même prestataire que la Sagesse et nous servons dans l’assiette. » De quoi remonter le moral et donner de l’appétit.

C’est aussi dans cette logique de prise en charge globale qu’Eugène-Marquis investit dans la télémédecine et des innovations qui permettent de mieux suivre ses patients même en dehors de l’établissement. « C’est l’avenir de notre spécialité et ça nous permet de nous montrer plus efficients en cas de problème. » Là encore, l’établissement se montre précurseur.

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-face-au-cancer-eugene-marquis-la-cote-aupres-de-ses-patients-5700874



Top News

fr French
X