Connect with us

Bretagne

“Collinée, à l’ombre de l’abattoir” : la commune se cherche un nouveau visage

Publié

le

Collinée compte moins de 1000 habitants. La commune des Côtes-d’Armor attire les travailleurs, grâce à son abattoir Kermené qui emploie aujourd’hui près de 3000 salariés. La main d’œuvre vient du coin mais aussi de plus en plus d’ailleurs. Beaucoup de Maliens sont arrivés dans les années 70, puis les Portugais et surtout les Roumains désormais. 

Quand j’étais petit, il y avait un maison, un commerce, une maison, un commerce, maintenant il n’y a plus rien. (le médecin de Collinée)

Collinée, comme d’autres, n’échappe pas à à la désertification qui touche les zones rurales. Du maire, en passant, par ses habitants ou ses commerçants, tous ne peuvent que constater son manque d’attractivité et la perte des liens sociaux. Collinée se cherche un nouveau visage.

“Collinée, à l’ombre de l’abattoir” : extrait du documentaire

À l’ombre de l’abattoir

L’abattoir reste l’un des seuls pourvoyeurs d’emplois. Le documentaire ne pénètre pas à l’intérieur. Il se dessine, à travers ses salariés. Chacun a son histoire avec Kermené, avec en toile de fond la dureté des tâches. On peut y rentrer facilement, de père en fils. Pour les jeunes, il s’agit juste d’un moyen de gagner de l’argent. Certains l’appellent même “le centre de formation”, “un bon endroit où aller pour en sortir”.  Ceux-là ne se voient pas rester à Collinée. 

On ne parle pas du travail en dehors du travail

Pour d’autres, la désaffection de la commune a des conséquences directes. Les commerçants peinent à survivre. Certains travaillent en plus à Kermené. Régine la buraliste, ou Betty qui tient le magasin de vêtements cumulent deux emplois, deux rythmes et un certain fatalisme. “Avec les charges, on ne s’en sort pas.” 

Les travailleurs étrangers viennent eux chercher de meilleures conditions de vie et rappellent qu’ils ne volent le travail de personne. Leur arrivée redessine les contours de Collinée. 

Alors qui pour travailler dans les abattoirs, qui pour résider demain sur ce territoire ? Comment redonner vie à Collinée, au-delà de Kermené ? C’est là toutes les questions que se posent ses habitants.  

Date et horaire de diffusion de “Collinée, à l’ombre de l’abattoir”

Un documentaire d’Emmanuelle Mougne à voir le lundi 23 avril 2018, après le Soir 3
Une co-production de France 3 Bretagne et Temps noir – Nadège Hasson

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/collinee-ombre-abattoir-commune-se-cherche-nouveau-visage-1460089.html



Top News

fr French
X