Connect with us

Occitanie

Parcoursup. Oui, les candidats pourront être recalés de l’université

Publié

le

Selon un document officiel, et contrairement aux premières affirmations du ministère, il sera possible pour les candidats à l’université via Parcoursup d’être recalés. Et ce, même pour des filières non-sélectives. Au ministère, on assure que ces situations éventuelles ne seraient que le résultat d’un manque de place dans les établissements, et que les responsables vont « tout faire pour que cela n’arrive pas ».

Les futurs étudiants qui ont indiqué leurs vœux universitaires via le portail Parcoursup sont susceptibles de recevoir des réponses négatives, et donc de ne pas avoir de place en faculté. Y compris dans des filières non-sélectives.

Par la voix de la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le gouvernement avait pourtant garanti qu’aucun candidat à la licence ne resterait sans affectation d’universitéMais l’Agence éducation et formation (AEF) a récemment relayé une fiche technique qui semble affirmer le contraire.

Refus et voies de recours

Cette fiche, actualisée le 6 avril dernier, a été mise en ligne sur le site de la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (Dgesip). Le document indique que les décisions négatives prises par les établissements « doivent donner lieu à notification signalant les délais et voies de recours ouverts aux candidats ».

Les élèves concernés par le refus serontinformés « qu’il n’a pu être donné une suite favorable à leur candidature compte tenu du nombre de places disponibles dans la formation et de leur rang de classement parmi les candidats retenus », peut-on également lire sur la fiche.

« Nous allons tout faire pour que cela n’arrive pas »

Le ministère de l’Enseignement supérieur s’est défendu de toute sélection à l’entrée. Dans les colonnes du Figaro, il précise que les éventuelles réponses négatives ne seront dues qu’« à une insuffisance matérielle et pas à un refus de prendre l’étudiant ». Le document révélé par l’AEF « anticipe ce qui pourrait arriver, mais nous allons tout faire pour que cela n’arrive pas et qu’aucun élève ne soit en situation d’attente en filière non-sélective », assure-t-on au ministère.

À ce titre, 19 000 nouvelles places ont été créées dans les universités françaises, dont 3 400 en Île-de-France. Et pour les futurs étudiants qui seraient malgré tout amenés à rester sur le carreau, la fiche de la Dgesip précise qu’il existe des « voies de recours ouverts aux candidats », notamment les commissions d’accès au supérieur de chaque académie, qui doivent proposer aux recalés une autre formation.

Source : https://www.ouest-france.fr/education/universites/parcoursup-oui-les-candidats-pourront-etre-recales-de-l-universite-5702566



Top News

fr French
X