Connect with us

Hauts-de-France

Pourquoi le Motocross de Cassel n’aura peut-être pas lieu cette année

Publié

le

C’est la tuile !” s’écrie Rudy Potisek, le directeur du Motocross de Cassel. Car l’édition de 2018, prévue le 21 mai, est lourdement menacée pour des raisons administratives.

En cause, l’homologation du terrain qui ne sera probablement pas validée à temps en raison du délai de traitement par la préfecture du Nord. À 67 ans, après 34 courses organisées (depuis 1983 !), Rudy Potisek n’a pourtant “jamais eu aucun souci !”

Malgré l’inspection positive de la Fédération française de motocross, la préfecture estime que le dossier n’a pas été déposé en temps et en heure.

Motocross de Cassel

Un petit problème administratif est en train de devenir une catastrophe pour le Cassel Moto-Club et son organisation 2018. Le dossier d’homologation de la piste validé par la fédération motocycliste…

La cause du retard

Tout est parti d’une longue crise, suite au décès de Steven Lenoir pendant l’édition 2017 du Motocross de Cassel. “Je n’étais plus motivé pour faire la course” se souvient-il, marqué par cet épisode.

Le Touquet, c’est le sable, Cassel, c’est la terre !

Mais les coureurs de Cassel, les afficionados de toute la région le motivent et le relancent. “Ils m’ont dit ‘Le Touquet, c’est le sable, Cassel, c’est la terre !’ alors avec mon gamin, on s’y est remis.”

Remis, oui, mais sans doute trop tard. L’organisateur s’est penché sur le dossier d’homologation en janvier et n’a pas été gâté par la météo. “On a eu un temps exécrable, on pouvait pas aller avec les engins sur le terrain.” 

Et puis vient le coup de massue final : “on a présenté le dossier il y a quinze jours, mais on nous a dit “vous n’êtes pas dans  les clous pour valider”. Il fallait le présenter trois mois avant à la préfecture.”

Sans terrain homologué, la course régionale ne peut avoir lieu : aucune assurance ne verserait le moindre centime en cas d’accident et, de toute manière, la Fédération française de motocross en annulerait l’organisation.

Vers l’annulation ?

Désespérés, Rudy Potisek et son fils ont finalement décidé de communiquer : dans leur post Facebook, ils disent espérer “d’ici là qu’une personne bien placée puisse améliorer la tournure des choses.

S’il faut l’annuler, on l’annulera soupire le passionné. “Il y a des choses plus graves, dans la vie”. Pourtant, la voix de Rudy Potisek vibre sous l’émotion. 

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/cassel/pourquoi-motocross-cassel-n-aura-peut-etre-pas-lieu-cette-annee-1472023.html



Top News

fr French
X