Connect with us

Paris Ile-de-France

Trafic de bébés anguilles : deux ressortissants chinois condamnés à sept mois de prison

Publié

le

Deux ressortissants chinois ont été condamnés lundi par le tribunal correctionnel de Bobigny dans une affaire de trafic d’espèce protégée. Ils ont écopé de sept mois de prison et 30.000 euros d’amende pour leur implication dans un trafic de civelles, c’est-à-dire de bébés anguilles, une espèce protégée depuis 2009 par la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction.

Une espèce menacée d’extinction

Âgés de 35 et 42 ans, les deux individus ont été fouillés par la douane française, à l’aéroport de Roissy, alors qu’ils étaient en transit entre le Portugal et la Chine. 30.000 euros de marchandise prohibée ont été retrouvés sur eux : ils étaient en possession de 60 kilos d’alevins d’environ sept centimètres de long, enfermés dans des poches en plastique. Les deux prévenus étaient jugés en comparution immédiate.

Depuis les années 70-80, la population d’anguilles s’est effondrée de 90 %, selon l’Agence française pour la biodiversité, ce qui justifie la protection de cette espèce par la convention internationale depuis 2009.

Une tonne saisie en 2017

Mais cette saisie est loin d’être un record : l’an dernier, 520 kilos avait été saisis en Gironde, en une seule prise, soit une tonne sur l’ensemble de l’année 2017. Ce poisson est fortement demandé, notamment en Asie, et particulièrement au Japon, pour l’aquaculture.

Son prix va de 350 à 500 euros le kilo au sortir des bateaux, jusqu’à 1.000 euros le kilo auprès de mareyeurs en Espagne et de 3 à 5.000 euros le kilo en Asie. Le braconnier encourt jusqu’à six mois de prison et 50.000 euros d’amende, voire deux ans en cas de trafic, et sept ans s’il agit en bande organisée.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-saint-denis/trafic-bebes-anguilles-deux-ressortissants-chinois-condamnes-sept-mois-prison-1472339.html



Top News

fr French
X