Connect with us

Nouvelle-Aquitaine

Grèves SNCF : remboursements et accompagnement insuffisants, surtout sur les petites lignes ?

Publié

le

Dans les Landes, les usagers victimes des grèves jugent les compensations insuffisantes
Moins d’accompagnement pour les victimes des grèves ferroviaires sur les petites lignes que sur les grandes ?

Au 16ème jour de grève, la sensation qu’une fois de plus, les mesures sont à deux vitesses. Si les usagers de la SNCF bénéficient de services de substitution face à la grève qui affecte les transports, les parisiens et les usagers des grandes lignes seraient mieux lotis que les ruraux sur les petites lignes “de campagne”. Illustration dans les Landes où il ne faut surtout pas rater le bus de substitution, et où l’indemnisation semble la moindre des choses à des usagers souvent à la peine. 

La Région râle aussi

Même constat pour la Région qui précise que de son côté, les trains sont payés par la région à la SNCF pour plusieurs centaines de millions d’euros par an.

En avril dernier, les usagers des transports ferroviaires ont subi douze journées de grève sur le mois.

 Pendant plusieurs semaines, les associations ont réclamé un geste de la part de la SNCF pour les abonnés, les plus touchés par les grèves. Ils demandaient notamment une réduction de 60 % des abonnements TER et voyageurs TER. Ils espèrent être entendus par le premier ministre lors d’une entrevue prévue la semaine prochaine.

Le 27 avril, la SNCF a annoncé les mesures de compensation. Elle n’accordera que 50 % de réduction pour le mois de de juin. Tout en précisant que ce geste lui coûterait « un peu plus de 10 millions d’euros ».

L’indemnisation sera calculée en fonction du nombre de trains assurés sur la ligne de l’abonné les journées de grève. Les abonnés bénéficieront ainsi d’une réduction de 30 % sur leur abonnement de mai (pour les abonnements annuels) ou en bons d’achat (pour les mensuels) si moins d’un train sur trois a circulé sur leur ligne habituelle pendant les jours de grève entre le 22 mars et le 19 avril. Le principe sera ensuite le même s’il y a moins d’un train sur trois du 20 avril au 20 mai. Et les abonnés du TGV max, destiné aux 16-27 ans, ne paieront pas en avril.

Comment se faire rembourser ?

Les 275 000 abonnés concernés devront fournir leur abonnement d’avril ou un justificatif quand ils achèteront celui de juin. Ce remboursement se fera automatiquement sur prélèvement de juin pour les abonnés annuels, ou dès le 20 mai pour les abonnés mensuels sur présentation de leur abonnement du mois d’avril.

Pour les 750 000 usagers non abonnés qui prennent des TER tous les jours, les billets émis en avril seront utilisables pendant dix jours et, en cas de non-utilisation, ils seront remboursables sans frais pendant soixante et un jours.

Les abonnés Intercités bénéficieront du même remboursement que les abonnés TGV. Les abonnés annuels obtiendront 30 % de réduction en juin si moins d’un train sur trois a circulé sur leur ligne habituelle pendant les jours de grève entre le 22 mars et le 19 avril. Le principe sera ensuite le même s’il y a moins d’un train sur trois du 20 avril au 20 mai. Pour les abonnements hebdomadaires, dans les deux cas, des bons d’achat sont prévus, au prorata du nombre de jours de grève dans la semaine.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/landes/greves-sncf-remboursements-accompagnement-insuffisants-surtout-petites-lignes-1472573.html



Top News

fr French
X