Accord à l'amiable entre Nike et le créateur des baskets "sataniques"

La société new-yorkaise qui avait crée des baskets "sataniques" controversées en partenariat avec le rappeur américain Lil Nas X a accepté de les rappeler et d'offrir un remboursement à leurs acquéreurs, dans le cadre d'un règlement à l'amiable avec l'équipementier Nike. Le modèle, mis en vente par MSCHF, est initialement une basket Air Max 97 fabriquée par Nike, à laquelle ont été ajoutés quelques signes distinctifs rappelant le diable, notamment un pentagramme (étoile inversée à cinq branches), parfois considéré comme un symbole satanique. Une goutte de sang humain a aussi été injectée dans la semelle, selon l'entreprise.

Accord à l'amiable entre Nike et le créateur des baskets "sataniques"
La société new-yorkaise qui avait crée des baskets "sataniques" controversées en partenariat avec le rappeur américain Lil Nas X a accepté de les rappeler et d'offrir un remboursement à leurs acquéreurs, dans le cadre d'un règlement à l'amiable avec l'équipementier Nike. Le modèle, mis en vente par MSCHF, est initialement une basket Air Max 97 fabriquée par Nike, à laquelle ont été ajoutés quelques signes distinctifs rappelant le diable, notamment un pentagramme (étoile inversée à cinq branches), parfois considéré comme un symbole satanique. Une goutte de sang humain a aussi été injectée dans la semelle, selon l'entreprise.