Accusée d'avoir participé à des repas clandestins, Michèle Rubirola dément

Dans une vidéo publiée ce samedi, le média indépendant Blast affirme que la première adjointe au maire de Marseille, en charge de la santé, a participé à des repas clandestins. Jointe par France Bleu Provence, l'élue du Printemps marseillais conteste ces accusations.

Accusée d'avoir participé à des repas clandestins, Michèle Rubirola dément
Dans une vidéo publiée ce samedi, le média indépendant Blast affirme que la première adjointe au maire de Marseille, en charge de la santé, a participé à des repas clandestins. Jointe par France Bleu Provence, l'élue du Printemps marseillais conteste ces accusations.