Emmaüs tente de répondre à la concurrence de l'e-commerce

Emmaüs ouvre lundi sa plate-forme de vente de seconde main aux particuliers, pour encourager le don en ligne de "personnes qui n'ont pas le réflexe Emmaüs" comme la jeunesse connectée. Le mouvement caritatif avait lancé en 2016 une plateforme e-commerce, Label Emmaüs, sur laquelle les objets vendus provenaient d'acteurs du mouvement Emmaüs et d'acteurs de l'économie sociale et solidaire. Il a enregistré 4 millions de visiteurs uniques en 2020, selon sa directrice Maud Sarda.

Emmaüs tente de répondre à la concurrence de l'e-commerce
Emmaüs ouvre lundi sa plate-forme de vente de seconde main aux particuliers, pour encourager le don en ligne de "personnes qui n'ont pas le réflexe Emmaüs" comme la jeunesse connectée. Le mouvement caritatif avait lancé en 2016 une plateforme e-commerce, Label Emmaüs, sur laquelle les objets vendus provenaient d'acteurs du mouvement Emmaüs et d'acteurs de l'économie sociale et solidaire. Il a enregistré 4 millions de visiteurs uniques en 2020, selon sa directrice Maud Sarda.