« En Allemagne, on utilise notre montre connectée pour libérer des lits d’hôpitaux »

Face à la pandémie de Covid-19, la start-up française Withings milite pour le recours aux objets de santé connectée, afin d’aboutir à « un meilleur traitement et [d’]éviter les comorbidités ».

« En Allemagne, on utilise notre montre connectée pour libérer des lits d’hôpitaux »
Face à la pandémie de Covid-19, la start-up française Withings milite pour le recours aux objets de santé connectée, afin d’aboutir à « un meilleur traitement et [d’]éviter les comorbidités ».