Le référencement Youtube expliqué par les Youtubeurs

Le positionnement dans le moteur de recherche interne de Youtube est un levier important. Mais pour les créateurs de contenus professionnels, l'optimisation du taux de clic est le nerf de la guerre.

Le référencement Youtube expliqué par les Youtubeurs

S'il existe de bonnes pratiques fondamentales comme une ligne éditoriale de qualité et le fait de bien renseigner les descriptions de ses vidéos, les Youtubeurs professionnels vont plus loin pour générer des vues. Ils consacrent notamment une grande partie du temps à l'optimisation du taux de clic.

Des communautés privées de test & Learn

Chez les Youtubers, le test & learn est la norme. Et pas uniquement dans son coin. Les créateurs de contenus s'organisent autour de communautés : au sein de groupes Facebook en accès privé et de canaux de discussion, ils s'organisent pour communiquer les derniers tests, leurs résultats, et débattre sur les dernières bonnes pratiques référencement à saisir. Henri Griesmar de la chaîne Hardisk (257 000 abonnés) commente : "Nous faisons beaucoup de tests en comparant les chiffres entre chaînes de Youtubeurs qui se connaissent. On compare les chiffres en fonction des réactions et des statistiques. Cela nous donne une idée des critères de référencement. Mais cela change tout le temps." Paul Clouzet, de La chaîne de P.A.U.L (351 000 abonnés), confirme : "Youtube change souvent sa façon de fonctionner pour que l'on n'abuse pas des techniques. A une époque, on disait que les pouces bleus fonctionnaient, puis cela a changé.".

Optimiser la recherche ou la suggestion

La stratégie de référencement est différente selon le type de contenus mis en ligne. Entre le commentaire d'une actualité, l'unboxing de produit (déballer un produit et le commenter en vidéo), le tutoriel, et le documentaire, les méthodes varient largement. Tandis que Paul Clouzet souhaite remonter sur les termes liés aux sujets de ses documentaires, Henri Griesmar vise les fonctionnalités navigation de Youtube. Ce sont les suggestions de contenus autour de vidéos d'autres créateurs. "Mon trafic vient à 58% de la navigation, et 5% de la recherche Youtube. Pour la plupart des Youtubeurs divertissement, la suggestion est très importante. Il y a une différence entre le contenu que les gens recherchent et les contenus sur lesquels les gens tombent. [...] La fonctionnalité de suggestion de vidéos est le centre névralgique de notre chaîne. C'est différent pour des vidéos qui sont des tutoriels de cuisine ou de bricolage, qui sont faits pour la recherche."

Différencier la visibilité dans Google de la visibilité dans Youtube.

Pour des tutoriels en vidéos, il est important de traiter différemment la visibilité acquise grâce aux résultats SEO dans Google et ceux issus des résultats de recherche du moteur interne à Youtube.

Si les classements pour le même mot-clé sont similaires, le potentiel de trafic et de vues n'est pas du tout le même. Axelle, de la chaîne Heliox, dédiée à l'impression 3D (270 000 abonnés), indique qu'un quart des vues générées par ses vidéos proviennent du trafic SEO depuis Google (source externe). En ce qui concerne les vues acquises dans Youtube (source interne), moins de 5 % résultent d'une recherche. Encore une fois, ce sont les fonctionnalités de navigation qui apportent la moitié des visionnages.

© Capture JDN
Résultats pour “tutoriel impression 3D” dans le moteur de recherche interne de Youtube. © Capture JDN

Le poids des titres et des miniatures

L'affichage dans les résultats de recherche de Youtube est un bon début, mais les Youtubeurs insistent sur le besoin d'avoir des titres et des miniatures de vidéos impactantes. Selon Axelle de la chaîne Heliox, "tant que l'internaute n'a pas cliqué, il ne connaît pas la vidéo. Il faut convaincre ici comme pour la couverture d'un livre". C'est là le point différenciant pour obtenir de bonnes performances, encore plus lorsque le niveau de concurrence est élevé.

Le nombre de contenus relatifs à Minecraft est à l'image du succès du jeu vidéo. Des sous-catégories montrent la densité des vidéos. © Capture JDN

Paul Clouzet cite en exemple l'optimisation de ces éléments pour une vidéo peu performante consacrée au créateur de Minecraft, un sujet extrêmement concurrentiel. Le simple changement de titre lui a permis de dépasser le million de vues pour un contenu qui ne rencontrait pas son public.

Le copywriting des titres et des miniatures fait la différence. © Capture JDN

L'importance de ces éléments est confirmée par Henri Griesmar. Le Youtubeur adepte de nouvelles technologies analyse et change les miniatures toutes les 4 à 5 heures après chaque mise en ligne jusqu'à atteindre des performances satisfaisantes. Ce mode de fonctionnement itératif peut aller jusqu'à créer 8 à 9 miniatures différentes pour une même vidéo. Il faut monitorer et perfectionner en continu tout ce qui peut inciter au visionnage.

L'influence de la communauté sur les performances.

Avoir une communauté active et assidue est un critère majeur pour le référencement Youtube. Dans les vidéos, il n'est pas rare que les Youtubeurs sollicitent leurs communautés pour interagir. Un pouce bleu, un commentaire, un abonnement, un partage, chacune des interactions influence le référencement d'un contenu sur Youtube. Faire réagir est devenu un véritable objectif pour les vidéastes.

En chiffres, Paul Clouzet constate que sa "vidéo la plus haïe est celle qui a le mieux fonctionné, et qui est toujours très bien référencée". Ses 45 minutes dédiées à l'acteur Jean-Claude Van Damne ont comptabilisé près de 10 % de dislikes, tandis que les autres contenus de la chaîne dépassent rarement les 3 % de notes négatives. Cette vidéo a dépassé les 2 millions de vues. Elle continue de générer de l'audience deux ans après sa mise en ligne.

Le documentariste souligne tout de même qu'il faut faire la part des choses entre les contenus qui font réagir et le projet éditorial que l'on mène sur sa chaîne. Attirer les vues grâce à des sujets populaires est aussi une stratégie pour parler de sujets moins connus, mais qui font toute la richesse du contenu produit. C'est pour lui en produisant des contenus qualifiés que l'on acquiert de nouveaux abonnés qu'il faut ensuite fidéliser.

La production de vidéos populaires est un levier pour attirer de nouveaux internautes vers des sujets plus approfondis. © Capture JDN

Cette stratégie est confirmée par Thomas App (6 700 abonnés sur la chaîne du même nom) pour qui "les Top 5 ou les '5 astuces et conseils' fonctionnent très bien. Ce sont des vidéos faciles à faire et qui rapportent davantage de visibilité. J'utilise ces vidéos pour me faire connaître auprès  du plus grand nombre. En parallèle, je consacre mon énergie sur des concepts de vidéos plus approfondies (rencontre avec photographes, reportages, etc.) qui me permettent de faire quelque chose qui me plaît !".