Les étapes clés du déconfinement (Mise à jour : 15/01/2021)

Le 24 novembre 2020, le président de la République a annoncé un aménagement des mesures de confinement, avec un assouplissement progressif en plusieurs étapes. Le gouvernement en a précisé les contours le 26 novembre 2020. Actualité mise à jour au 15 janvier 2021. Les attestations de déplacements pour le couvre-feu sont disponibles dans l’onglet téléchargement […]

Les étapes clés du déconfinement (Mise à jour : 15/01/2021)
Le 24 novembre 2020, le président de la République a annoncé un aménagement des mesures de confinement, avec un assouplissement progressif en plusieurs étapes. Le gouvernement en a précisé les contours le 26 novembre 2020. Actualité mise à jour au 15 janvier 2021.
Les attestations de déplacements pour le couvre-feu sont disponibles dans l’onglet téléchargement (mises à jour au 15/01/2021), ou sur le site gouvernement.fr.

28 novembre : Adaptation du confinement

  • Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible ;
  • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
  • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
  • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.

15 décembre : Fin du confinement, rétablissement du couvre-feu

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 20h00 à 07h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre ;
  • Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Possibilité de réouverture le 7 janvier 2021.
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

16 janvier : Élargissement du couvre-feu à 18h00

  • Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.
  • Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.
  • Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00.
  • Les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.
  • Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

Les déplacements autorisés pendant les horaires de couvre-feu

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle : si vos horaires de travail vous contraignent à terminer après 18h00, munissez-vous du justificatif de déplacement professionnel, rempli par l’employeur. Il est aussi possible de se déplacer entre l’école (ou lieu de formation) et le domicile avec un justificatif de déplacement scolaire.
  • Déplacements pour des raisons de santé
  • Déplacements pour motif familial impérieux : aide aux personnes vulnérables (comme les personnes âgées) ou précaires. Munissez-vous d’un document pour justifier cette situation. Il faut cocher « motif familial impérieux » pour les questions de garde d’enfants.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative : munissez-vous de la convocation pour prouver votre déplacement.
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général
  • Déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus : lebillet sert de justificatif.
  • Déplacements pour les besoins des animaux de compagnie

Le non-respect du couvre-feu entrainera :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

Adapter son quotidien

Informations sur les mesures nationales

  • Depuis le 15 décembre, les déplacements inter-régions seront possibles et il n’y a plus d’attestations dérogatoires en journée.
  • Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021. L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.
  • Le port du masque dans l’espace public, y compris dans la rue, est obligatoire dans toute l’Ille-et-Vilaine dès 11 ans.

Education

  • Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés, maintenir l’ouverture des établissements scolaires est donc un objectif fondamental.
  • Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.
  • Le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.
  • La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.
  • La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.
  • Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.
  • Concernant l’enseignement supérieur, le passage de 100 % des enseignements à distance a été difficile à vivre pour de nombreux étudiants, avec un sentiment d’isolement, mais aussi de vraies difficultés pédagogiques. C’est pourquoi, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Personnes âgées

  • Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.

Travail

  • Le télétravail est fortement recommandé partout où il est possible.
  • Les bureaux de poste et les guichets de service publics sont ouverts.

Commerces et établissements recevant du public (ERP) :

  • Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 18h00 pour l’ensemble de ces établissements.
  • Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.
  • L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

Activités culturelles

  • Les commerces culturels, que ce soit les librairies, les disquaires, les galeries d’art, les magasins d’instruments de musique, ont rouvert, comme tous les autres commerces.
  • Les bibliothèques et les archives sont de nouveau accessibles au public.
  • Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.
  • S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Lieux de culte

  • Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Déplacements internationaux

  • Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.
  • Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.
  • Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/