L'héritier de Samsung condamné à 2 ans et demi de prison pour corruption

SEOUL (Reuters) - Un tribunal sud-coréen a condamné lundi l'héritier et vice-président du groupe Samsung Electronics, Jay Y. Lee, à deux ans et demi d'emprisonnement pour corruption, une décision qui va avoir d'importantes conséquences pour son leadership du géant technologique mondial. A la suite de cette décision, Lee va être tenu à l'écart des décisions stratégiques de Samsung Electronics et ne pourra pas superviser le déroulement de la succession de son père, décédé en octobre, crucial pour garder le contrôle du conglomérat.

L'héritier de Samsung condamné à 2 ans et demi de prison pour corruption
SEOUL (Reuters) - Un tribunal sud-coréen a condamné lundi l'héritier et vice-président du groupe Samsung Electronics, Jay Y. Lee, à deux ans et demi d'emprisonnement pour corruption, une décision qui va avoir d'importantes conséquences pour son leadership du géant technologique mondial. A la suite de cette décision, Lee va être tenu à l'écart des décisions stratégiques de Samsung Electronics et ne pourra pas superviser le déroulement de la succession de son père, décédé en octobre, crucial pour garder le contrôle du conglomérat.