Moratoire chasse

Nous avons vécu une période météo exceptionnelle qui très probablement se reproduira dans le contexte de changement climatique que nous connaissons tous.  Toutes les activités de nuisantes ont été réglementées sauf la chasse. Nous demandons un moratoire.

Moratoire chasse

Compte tenu de la dégradation des milieux et de l’état de la faune suite à la longue période de sécheresse de cet été, il est urgent d’agir et de décréter un moratoire de toute forme de chasse jusqu’à nouvel ordre.

En effet, toutes les activités que ce soit l’agriculture, les loisirs, les usages domestiques, les productions alimentaires, et tant d’autres, ont été contraintes et limitées par les arrêtés sécheresse sauf… la chasse.

Dérangement, épuisement, destruction, éloignement des points d’eau et des sources de nourriture, tout cela est au programme pour les 6 prochains mois, après 18 semaines de sécheresse sans précédents, qui auront des impacts à retardement dont nous ne mesurerons l’ampleur que dans plusieurs mois ou années.

Déjà, la faune donne des signes d’épuisement. Des intérêts particuliers doivent-ils primer encore longtemps sur l’intérêt général ? 

Nous demandons que toute action de chasse soit suspendue jusqu’à ce que le déficit pluviométrique soit compensé : reconstitution des nappes superficielles, retour des cours d’eau à un niveau de débit normal pour la saison.

Nous demandons en outre que les battues soient suspendues sine die :

– dans les zones impactées par la pyrale du buis responsable de la disparition du taillis (zone refuge)
– dans les zones de fort dépérissement forestier consécutif à la sécheresse, qui fragmente et mite le milieu,

Nous demandons en outre que l’agrainage du sanglier y soit interdit en raison de son action délétère sur le milieu naturel et provoque stationnement, piétinement, reproduction dopée et danger pour la circulation automobile.

Nous voulons par cette mesure exemplaire que soit enfin prise en compte la forte érosion de la biodiversité, tant en termes d’espèces que d’effectifs, et que chasse soit traitée comme toute autre activité nuisante pour qu’une pause soit faite dans la guerre menée contre la faune sauvage.

 

L’objectif peut sembler hors de portée, mais il est à la mesure de l’indignation d’une part croissante de la population et de la gravité de la situation.

 

Nous avons vécu une période météo exceptionnelle qui très probablement se reproduira dans le contexte de changement climatique que nous connaissons tous.

 

 Il y a donc urgence vitale à se mobiliser, et nous espérons que vous aussi percevrez cette urgence en signant notre pétition :

MORATOIRE CHASSE