« On n’a nulle part où aller » : 300 migrants occupent une école à Paris

Zubahir déblaie les morceaux du faux plafond qui s’est écroulé pour installer les couchettes : avec 300 autres migrants, cet Afghan a investi une ancienne école maternelle du XVIe arrondissement de Paris pour échapper au froid, à la pandémie… et aux « violences policières ».Il était 13 h 30...

« On n’a nulle part où aller » : 300 migrants occupent une école à Paris
Zubahir déblaie les morceaux du faux plafond qui s’est écroulé pour installer les couchettes : avec 300 autres migrants, cet Afghan a investi une ancienne école maternelle du XVIe arrondissement de Paris pour échapper au froid, à la pandémie… et aux « violences policières ».Il était 13 h 30...