Rennes. Étudiants « fantômes » et enseignants mal considérés : rassemblements mardi

Ils se nomment « étudiants fantômes » : pour eux, les annonces du président de la République la semaine dernière sont un premier pas mais ne suffisent pas à répondre « à la précarité grandissante, à la détresse psychologique et au manque de considération » envers les étudiants. Plusieurs...

Rennes. Étudiants « fantômes » et enseignants mal considérés : rassemblements mardi
Ils se nomment « étudiants fantômes » : pour eux, les annonces du président de la République la semaine dernière sont un premier pas mais ne suffisent pas à répondre « à la précarité grandissante, à la détresse psychologique et au manque de considération » envers les étudiants. Plusieurs...