Tentative de noyade de 2 chiens : la Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Un homme a tenté de noyer deux chiens avant que l’arrivée d’un témoin ne l’interrompe dans cette...

Tentative de noyade de 2 chiens : la Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Lili et Govou l’ont échappé belle ! Sans l’intervention d’un promeneur courageux, ces deux carlins de 10 et 13 ans auraient été noyés sans ménagement par un individu déterminé, à Ramecourt, dans les Vosges (21/2/2021).

Deux miraculés

Jetés dans une rivière, les animaux étaient pris au piège alors que leur agresseur prenait la fuite. Le sauveteur anonyme a alors risqué sa vie pour les sortir de l’eau : « Le conducteur a vu un monsieur qui donnait des coups dans l’eau, il a cru qu’il se faisait attaquer par des ragondins, détaille Nicolas Simonet, président l’ASPA Vosges dans les colonnes de Vosges Matin. Lorsqu’il s’est garé, le monsieur s’est enfui. Il s’est approché de l’eau et a vu un premier chien. L’eau était profonde jusqu’à la taille mais il n’a pas hésité à y aller. Il a réussi à sortir le premier chien avant de voir le second accroché à une branche. »

Le suspect interpellé, jugé en août 2021

Les deux carlins ont été emmenés chez le vétérinaire par le maire de la commune et sont miraculeusement sains et saufs. Selon la gendarmerie, le suspect serait l’ex-compagnon de la maîtresse des chiens. Elle lui aurait laissé la garde le temps d’un déménagement. L’homme a été interpellé et sera jugé par le tribunal d’Epinal en août 2021. Lily et Govou ont été rendus à leur maîtresse, qui a déposé plainte pour acte de cruauté. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile.

Trois chiens jetés à l’eau en une semaine dans les Vosges

Cette histoire n’est pas sans rappeler le drame subi par Emy, cette chienne qui a succombé à ses blessures après avoir été retrouvée agonisante au bord d’un ruisseau à La Verrerie-de-Portieux, également dans les Vosges (14/2/2021). La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte. « Je ne décolère pas, peste Dominique Franiatte président de l’association « Au nom des animaux » et enquêteur pour la Fondation 30 Millions d’Amis. Toutes les associations de protection animale des Vosges sont exaspérées. Ça fait beaucoup en peu de temps. On doit faire face à une Justice qui ne se bouge pas pour les animaux. Les lois existent, il faut les appliquer. Qu’est-ce qu’on attend pour faire un exemple ? Ce genre d’actes, c’est indéfendable ! »