Un chevreuil en détresse secouru par un jeune couple !

Laurine et Tristan n’ont pas hésité à venir en aide à un brocard en détresse, sur une route...

Un chevreuil en détresse secouru par un jeune couple !

Un chevreuil secouru par deux jeunes amoureux ! Alors qu’ils se rendaient au village de Poizat, dans l’Ain, Laurine et Tristan, âgés d’une vingtaine d’années, ont porté secours à un cervidé affaibli, immobilisé sur le bord d’une route verglacée.

De longues frictions permettront de réchauffer le chevreuil

« Nous sommes descendus de la voiture pour s’assurer que l’animal n’était pas blessé, confie la jeune fille à 30millionsdamis.fr. Je me suis approchée du lui. Il n’avait pas peur de moi, mais semblait épuisé et gelé par le froid. » Face à sa détresse, son compagnon l’aide à le relever, avec douceur et délicatesse. « Il tenait debout mais n’avançait pas, se souvient Laurine. Pourtant, nous n’avons vu aucune blessure apparente. Ses muscles s’étaient probablement contractés à cause du froid, l’empêchant de se déplacer à sa guise. »

 

Il n’avait pas peur de moi, mais semblait épuisé et gelé par le froid.

Laurine

Laurine tente alors de le porter quelques mètres pour l’éloigner de la route et le conduire vers la forêt. Mais le chevreuil ne l’entend pas ainsi : à l’instar du chien-loup Croc-Blanc – tel que revisité par les studios Walt Disney Pictures – le cervidé refuse de se séparer de ses nouveaux compagnons, malgré leurs tentatives soutenues ! « Nous essayions de le ramener à son milieu naturel… en vain, s’émeut Laurine. Il revenait systématiquement vers nous et paraissait toujours frigorifié. » Le couple décide de le caresser et de le frictionner durant de longues minutes, pour le réconforter et le réchauffer. Ainsi rassuré et revigoré, le brocard semble réclamer un dernier câlin… avant de rejoindre la lisière de la forêt, sous l’œil attendri de ses sauveurs.

« Le déplacer dans la forêt est la meilleure chose à faire »

De prime abord, Laurine et Tristan pensaient avoir aidé… un faon ! Il n'est effectivement pas rare de confondre, notamment en cette période de l'année, les jeunes et les adultes : « Face à un cervidé, beaucoup y voient un faon alors qu'il s'agit d'un adulte, confirme à 30millionsdamis.fr Pierrick, soigneur animalier au centre de soins Faune Alfort (94). Les gens ont une image beaucoup plus grande des chevreuils ! Sans oublier que chez les cervidés, les bois tombent en automne et repoussent pour le printemps. »  

 

Une mère n'abandonnera pas son petit juste pour une odeur : elle avancera vers lui prudemment et le nettoiera !

Pierrick - Soigneur animalier 

Que l'on se rassure : si l'animal avait réellement été un faon, le comportement adopté par le jeune couple aurait été tout aussi judicieux. « Dans une telle situation, il n'y a pas de danger immédiat pour l'animal, si ce n'est la route, confie Pierrick. Le déplacer dans la forêt aurait donc été la meilleure chose à faire car la mère l'aurait appelé pour le récupérer. L'odeur humaine sur le petit ne l'aurait pas dérangé : elle l'aurait simplement nettoyé ! ». Car en cas de contact avec l'humain d'une courte durée - comme ici, quelques minutes seulement - les faons ne sont pas rejetés par leur mère : « Au pire, la mère avancera avec prudence jusqu'à son petit, poursuit le soigneur. Mais elle ne va pas l'abandonner juste pour une odeur, surtout après plusieurs mois de gestation ! ».

De jeunes adultes au secours des animaux en détresse

Laurine et Tristan espèrent « être toujours présents pour porter secours aux animaux dans le besoin, domestiques comme sauvages ». Comme eux, d’autres jeunes adultes – voire des adolescents – n’hésitent pas à sauver des animaux en détresse, parfois au péril de leur vie ! En Angleterre, Cameron – un adolescent de 13 ans – a pris tous les risques pour secourir un cheval de la noyade, pris au piège dans un canal gelé (13/08/2020). Quelques mois plus tôt, c’est Maxence, un garçon de 14 ans, qui a fait preuve d’un sang-froid incroyable pour sortir de l’eau un Patou des Pyrénées, emporté par le courant d’une rivière (18/05/2020). La Fondation 30 Millions d’Amie salue le courage de ces âmes jeunes et bienveillantes.