Une première pièce du futur porte-avion français forgée au Creusot

Alors que la coque du futur porte-avions français doit être construite aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire, Framatome vient de forger sur son site du Creusot (Saône-et-Loire) une première pièce de démonstration pour les chaufferies nucléaires du bâtiment militaire.

Une première pièce du futur porte-avion français forgée au Creusot
Alors que la coque du futur porte-avions français doit être construite aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire, Framatome vient de forger sur son site du Creusot (Saône-et-Loire) une première pièce de démonstration pour les chaufferies nucléaires du bâtiment militaire.