Vincent Rotger (Haier) : "Tous les produits des marques Haier annoncés en 2021 partageront la même plateforme IoT"

Le groupe Haier, qui possède aussi les marques Candy, Hoover et Rosières, focalise sa stratégie autour de la connectivité et a étoffé sa plateforme pour que cette dernière soit au cœur des nouveaux usages.

Vincent Rotger (Haier) : "Tous les produits des marques Haier annoncés en 2021 partageront la même plateforme IoT"
Vincent Rotger, chief strategy officer chez Haier Europe. © Haier

JDN. Au 1er janvier 2021, vous avez regroupé vos marques Haier, Candy, Rosières et Hoover sur une même plateforme IoT. Pourquoi ce choix ?

Vincent Rotger. Depuis la fusion-acquisition de Candy Hoover en 2019, nous disposons de marques très complémentaires qui nous permettent de proposer différents produits connectés aussi bien abordables que premium. Notre plateforme hOn, commune au groupe, est désormais au cœur de notre stratégie. Tous les produits du groupe annoncés en 2021 seront rattachés à notre plateforme. Elle était déjà existante chez Haier et proposait plusieurs applications mais elle n'avait pas la maturité nécessaire pour l'usage que nous voulions en faire depuis l'acquisition de Candy Hoover.

En 2019, nous avons donc créé une équipe IoT d'une trentaine de personnes en Italie qui travaillent sur l'architecture et l'infrastructure IoT et une autre équipe développe des scénarii par produit. Cela nous a permis d'améliorer la plateforme en interne pour qu'elle structure l'architecture du groupe et nous permette de repenser les usages connectés en allant au-delà de la simple notion de connectivité. On peut fournir par exemple, à partir de la plateforme, une maintenance assistée aux clients. La plateforme sert également de socle à l'écosystème que l'on entend bâtir avec nos partenaires, car notre philosophie est d'avoir un système ouvert et ce sont les partenariats qui feront la différence sur le marché.

Avez-vous déjà noué des partenariats en France ?

La première étape pour construire cet écosystème réside dans notre programme Hideas. Son objectif est de nous permettre de soutenir et de travailler avec des start-up de la vie quotidienne qui pourraient enrichir l'écosystème Haier. Nous avons ainsi des contacts avec une dizaine d'entreprises, dont Aveine, qui propose un aérateur de vin connecté, ou Sous les fraises, qui développe des fermes verticales urbaines. Nous avons conclu en décembre dernier un premier partenariat à grande échelle avec Vivino, une des plus grandes places de marché de vins au monde, pour connecter nos caves à vin Haier et utiliser, via notre plateforme hOn, le moteur de recherche Vivino pour la gestion de la cave, les recommandations ou les achats. En interne, nous allons mettre en place des responsables de produits digitaux pour développer des expertises liées aux usages. Haier évolue du statut d'industriel à celui d'entreprise connectée.   

Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

"Sur la marque Hoover, on se lance dans le traitement de l'air."

Sur la marque Hoover, on se lance dans le traitement de l'air. On propose un système qui s'appelle "H habitat" qui est composé de trois unités : un aspirateur robot, un purificateur d'air et un capteur de qualité de l'air. Le capteur va mesurer chez vous en temps réel la pureté de l'air et du sol et décider en fonction de la situation de lancer l'aspirateur robot ou le purificateur d'air. Grâce à l'application, vous pourrez renseigner votre profil et, si vous êtes allergique, cela permettra au purificateur d'air d'anticiper les actions à mener en fonction de la saison. L'objectif est toujours d'avoir des usages complets. Les premières livraisons sur ce sujet auront lieu au mois d'avril. Nous avons commencé à traiter ce sujet avant la crise sanitaire et la situation nous conforte dans notre choix car cette problématique prend aujourd'hui toute son importance et s'impose comme une tendance de fond.

Comment évolue le marché de la maison connectée au sein du groupe Haier ?

Le groupe enregistre ces dernières années une croissance à deux chiffres et le marché de la smart home s'accélère. La crise sanitaire représente pour nous un regain d'activités car les Français se sont recentrés sur leur foyer et veulent plus de confort. La France représente 7% de part de marché et 360 millions d'euros de chiffre d'affaires. Nous visons un gain de part de marché d'un point et demi par an pendant trois ans pour arriver dans le top 3 des groupes d'électroménager en France, en étant la première marque connectée du marché. Au total, nous enregistrons en Europe plus de deux millions de clients connectés, et nous en gagnons entre 150 000 et 200 000 par mois. Près de 20% de nos utilisateurs de lave-linge Candy utilisent leur smartphone pour lancer leur appareil, ce qui est quatre fois plus qu'il y a deux ans. Et 70% d'entre eux le font pour aller au-delà des programmes définis sur l'appareil et lancer des programmes personnalisés créés sur l'application. Nous voulons devenir en 2023 le premier choix des consommateurs pour leurs produits de maison connectée. A cette date, 100% de nos produits seront connectés (60% le sont aujourd'hui, ndlr), quelle que soit la marque.

Quelles sont vos perspectives ?

La prochaine étape pour Haier sera de développer de la maintenance prédictive pour prévoir ce qui pourrait se passer sur une machine avant que toute panne ne survienne. La connectivité est un outil fantastique pour répondre à cette notion de durabilité et réparabilité des produits. Là encore, la plateforme hOn sera au centre de cet usage. Nous étudions également les connectivités IoT. Pour l'heure, nos produits sont uniquement connectés en Wifi, à l'avenir ils pourraient intégrer d'autres protocoles.

Après 19 ans passé chez Whirpool, Vincent Rotger rejoint Haier Europe en septembre 2015. Nommé directeur général avec pour objectif de repositionner la marque dans le premium, il est actuellement en charge de piloter la feuille de route stratégique de la nouvelle organisation Haier Europe. La marque de gros électroménager est présente en France depuis 2005 et entend devenir d'ici 2023 le premier choix des consommateurs dans son secteur.